AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

SASHA ✰ I just found out that I'm awesome. You might want get yourself tested.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Sasha Stecklein
CAN'T HOLD US
avatar
MA PETITE VIE
PROFILMESSAGES : 86
INSCRIT LE : 10/02/2014
CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR : Clare Bowen
STATUT MONÉTAIRE : Misérable.
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: SASHA ✰ I just found out that I'm awesome. You might want get yourself tested. Ven 2 Mai - 23:59

Stecklein, Sasha
I hope you know that somebody loves you.
nom: Stecklein. prénom: Sasha Maélie. âge: Vingt-quatre ans. date et lieu de naissance: Le quatre février mille neuf cent quatre-vingt-dix à Honolulu, Hawaii, États-Unis. nationalité: Américaine. métier/études: Femme de ménage, et autres pour une riche famille. statut matrimoniale: Célibataire. statut monétaire: Pauvre, voire misérable. groupe: Safe & Sound.  ta chanson country fétiche: 19 You + Me - Dan & Shay.

~~~
~ JUSTE MORE ABOUT YOU ~
Sasha a un diplôme en architecture et a suivi quelques cours de langue. Son rêve était de pouvoir participer à la construction d'immeubles impressionnants à travers le monde une fois qu'elle aurait repris les rênes de l'entreprise de son paternel. ✰ Sasha ne fut amoureuse qu'une seule fois, il y a maintenant quelques années de cela. C'était un amour de vacances qui s'est terminé prématurément, et elle s'était dit qu'elle saurait l'oublier au bout d'un moment, mais jamais elle n'a réussi à totalement s'en remettre. Les relations qu'elle a eues par la suite n'avaient pas grand-chose de sérieux. ✰ Sasha est méfiante et timide de nature. Elle éprouve un grand stress à parler aux inconnus, surtout dans une conversation informelle. Lorsqu'il est question de présenter un travail ou un projet, elle est en pleine possession de ses moyens, mais pour un contact, elle a beaucoup de difficulté. De plus, il faut un moment avant de gagner sa confiance, mais cela n'est pas vain; lorsqu'elle se sent à l'aise avec quelqu'un, elle devient soudainement plus détendue. ✰ Sasha soupçonne de ne pas avoir de filtre entre ses pensées et ses paroles. Bien souvent, elle dit absolument tout ce qu'elle pense sans nécessairement prendre le temps de décanter ses propos, surtout lorsqu'elle est nerveuse. Dans ces temps-là, elle marmonne ses propos pour elle-même, ce qui lui donne encore plus une apparence de fille solitaire et étrange. ✰ Sasha a un trouble obsessionnel compulsif; elle doit toujours vérifier au moins trois fois qu'elle a fait la bonne chose avant d'être certaine que c'est fait correctement. Par exemple, elle vérifie par trois fois si elle a bien fermé le four, si elle a bien complété ce qui se trouvait sur la liste des choses à faire pour la journée, si elle a bien tout rangé, et autres. ✰ Sasha a une chaînette en or avec un pendentif autour du cou représentant un petit ourson qui ne la quitte absolument jamais. Celle-ci est toujours cachée sous ses vêtements, et son principal tic nerveux est de la prendre et de jouer avec.

~~~
~ CAN I HAVE A LITTLE STORY PLEASE ~

« Maman ? Tu vas bien ? » « Sasha… Écoute, il faut qu’on parle… » « Mais… Maman, je suis à l’aéroport, je monte dans l’avion, je ne peux pas parler longtemps… » « Alors je vais devoir faire vite… Tu ne peux pas rentrer à la maison. Ne prends pas l’avion vers Honolulu, surtout pas celui-ci… » « Mais… Qu’est-ce que tu racontes maman !? Qu’est-ce qui s’est passé ?! » Un silence s’installe dans le téléphone. Pour ma part, je sens mon cœur battre plus vite, plus fort de nervosité. Alors que je sais parfaitement que je dois me rendre à la porte d’embarquement de l’aéroport d’Atlanta, je choisis de m’éloigner de tous les passagers, sentant que quelque chose ne va pas, mais pas du tout. « C’est… C’est ton père. Ma chérie, je ne voulais pas que tu l’apprennes comme ça, mais… » « Mais quoi ? Je t’en supplie maman, dis-moi, tu me fais peur ! » Nouveau silence. Je respire de plus en plus fort, au bord de la panique. C’est maintenant clair et précis que quelque chose ne va pas, qu’il doit y avoir une raison à toute cette attente, toutes ces mises en gardes. Finalement, dans une voix brisée par les sanglots, ma mère, une de mes seules amies, me dit : « Ton père a fait une erreur. Pour sauver la compagnie il… Il a emprunté de l’argent, et ça a mal fini… » Cette fois-ci, je ne trouvai rien pour combler le vide de la conversation. Après un moment interminable sans que rien ne se dise d’un côté comme de l’autre, j’entendis la chose que je ne voulais pas entendre, à savoir : « Ton père est mort Sasha… Il a été assassiné… » « Non… Non maman… » « Tu ne peux pas rentrer… Pars, n’importe où, mais je t’en prie, cache-toi, fais attention à toi, fais tout ce que tu peux pour qu’on ne te trouve pas, pour faire profil bas… Je vais faire de même, le mieux est qu’on se sépare Sasha… » « Maman, je ne veux pas te laisser seule… » « Je ne serai jamais seule Sasha, et toi non plus… Nous nous avons l’une et l’autre… Nous sommes liées par les liens du sang et du cœur. Je t’aimerai toujours, et je serai toujours avec toi en pensée, ma chérie… » Cette fois-ci, ce fut à mon tour d’éclater en sanglots, tandis que je disais, d’une voix plaintive : « Je t’aime maman… » Puis, après un « Moi aussi, Sasha… Sois prudente… », elle raccrocha, et je dus alors faire de même. Me moquant alors soudainement que j’étais dans un lieu public, j’allai me cacher dans un coin de l’aéroport, m’installai par terre pour commencer à pleurer à chaudes larmes, la tête cachée sous la capuche de ma veste. C’était impossible, pour moi, c’était tout simplement impossible que mon père soit mort, pour une simple erreur, un emprunt d’argent qui n’aurait pas eu lieu d’être. Mes parents étaient des personnes bien, je les avais toujours vus comme de véritables modèles. Il était même prévu que je reprenne la petite entreprise de construction de mon paternel, éventuellement, et maintenant, rien de tout cela ne serait possible. J’étais maintenant, dans l’espace d’un appel, devenue orpheline. Orpheline et fugitive, apparemment. Au bout de plusieurs minutes, à cette pensée, je pris mon sac, le plaçai sur mon épaule, et avec que le nécessaire, laissant ma valise avec tous mes vêtements, mes souvenirs de la côte Est américaine sur laquelle je m’étais rendue pour la première fois, dans l’avion. Quelqu’un la récupèrerait, ferait quelque chose avec, je m’en moquais. Ce n’était plus mes affaires maintenant, mon but étant maintenant de fuir avec le peu d’argent que j’avais, et trouver un endroit où je pourrais me sentir en sécurité, ou du moins, je l’espérais.

« Hum… Que puis-je faire pour vous ? » Impressionnée par le luxe que dégageait ses lieux, par la prestance que cette dame devant moi pouvait dégager, ne pensant pas trouver un endroit aussi luxueux dans une si petite ville, j’eus quelques secondes d’hésitation pendant lesquelles je demeurai bouche-bée, sans rien dire. Puis, voyant alors la femme froncer les sourcils, visiblement prête à me fermer la porte au nez, je secouai la tête, puis je dis, telle une enfant qui vient de se faire prendre à planifier un mauvais coup : « Euh… J’ai vu votre recherche dans le journal… » « Pour le poste de femme de ménage ? » Je hochai alors positivement la tête, m’efforçant de plonger mon regard dans le sien. Mon interlocutrice sembla hésiter un instant, puis me dit : « Entrez, je vais vous expliquer. » J’acquiesçai, puis je la suivis dans l’impressionnante demeure, ne sachant même pas si j’avais le droit de poser mes pieds sur ce parquet si luisant, ni de prendre place dans un fauteuil de grande marque pour qu’elle m’explique ce qu’elle voulait me dire. Elle ne m’invita pas à le faire non plus, et cela m’arrangea. Je demeurai alors debout tandis qu’elle commençait en me disant : « Alors, sachez que c’est beaucoup plus que simple femme de ménage. Ce que je recherche, c’est un peu une personne à tout faire. Cela inclus le ménage, aider en cuisine, et d’autres tâches quelconques, notamment servir lorsque nous avons des invités de marque. Toutefois, en échange, je vous paie, évidemment, et je vous loge dans le pavillon adjacent à la villa. » Tandis qu’elle affirmait cela, elle pointa de la main ce fameux pavillon, qui ressemblait à une maison miniature. Vue de loin, on aurait pu croire qu’il y avait de la place que pour une maigre cuisine et un lit pour dormir. Ce n’était pas nécessairement le grand confort, mais je me disais que je n’avais pas vraiment le choix; non seulement, je devais profil bas, et c’était là l’emploi parfait, mais de plus, je n’avais plus les moyens de payer la chambre d’auberge que je louais actuellement, ayant coupé toutes mes cartes de crédit pour que justement, on ne me retrouve pas par des transactions quelconques. Ce fut la voix de la dame qui me sortit de mes pensées, alors qu’elle me demandait : « Je vous en demande trop, ou bien ça vous convient ? » Je tournai la tête en sa direction, et je dis, à voix basse : « Oh… Non… Ça me va. » « Vous êtes capables de faire le ménage et des choses de base en cuisine, j’espère ? » « Oui… Bien sûr. » Pour ce coup, je remerciais mes parents de m’avoir appris rapidement à me débrouiller dans une demeure, et pour le reste, je pourrais très bien improviser, j’y étais obligée, de toute façon. Je laissai alors la dame me considérer, comme si elle tentait de lire mes pensées par mon simple regard, tandis que je demeurais tendue comme jamais. Finalement, je me relâchai lorsque soudainement, elle me dit « D’accord… Je vous prend à l’essai dès demain matin. Tâchez d’être là tout, vous aurez du travail. », venant ainsi de sceller mon destin ici, à Bishopville, endroit où l’autobus m’avait laissée et où j’avais cru bon de m’arrêter, espérant que c’était un endroit assez sûr pour me cacher et commencer un semblant de nouvelle vie, ou du moins, attendre que les choses se calment et ne plus avoir peur pour moi, et pour ma mère, cela allait de soi.

Mayiie, Marilyne
- âge: Vingt-trois ans. - pays: Canada.  - comment êtes-vous arrivez ici: De la même façon que Salomé et Everleigh. - autre: Ceci est un changement de compte. Hayden a voulu changer de sexe, visiblement. - avatar:
Code:
<fille>Clare Bowen</fille> - Sasha Stecklein


Dernière édition par Sasha Stecklein le Sam 3 Mai - 0:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MA PETITE VIE
PROFIL

MessageSujet: Re: SASHA ✰ I just found out that I'm awesome. You might want get yourself tested. Sam 3 Mai - 0:04

REEEEEE  I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Sasha Stecklein
CAN'T HOLD US
avatar
MA PETITE VIE
PROFILMESSAGES : 86
INSCRIT LE : 10/02/2014
CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR : Clare Bowen
STATUT MONÉTAIRE : Misérable.
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: SASHA ✰ I just found out that I'm awesome. You might want get yourself tested. Sam 3 Mai - 0:43

Merchi ! I love you

Voilà, fiche terminée
Revenir en haut Aller en bas
BISHOPVILLE
CAN'T HOLD US
avatar
MA PETITE VIE
carnet de rumeurs
AGE DU PERSONNAGE: vingt-cinq ans.
RELATIONSHIPS:
PROFILMESSAGES : 3324
INSCRIT LE : 14/09/2013
CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR : peace&love
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: SASHA ✰ I just found out that I'm awesome. You might want get yourself tested. Sam 3 Mai - 2:18

validée  
bon jeu parmi nous  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MA PETITE VIE
PROFIL

MessageSujet: Re: SASHA ✰ I just found out that I'm awesome. You might want get yourself tested.

Revenir en haut Aller en bas

SASHA ✰ I just found out that I'm awesome. You might want get yourself tested.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
can't hold us :: PART TWO :: présentations :: validés :: anciennes fiches à reposter-
Sauter vers: