AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Maël | For you, I'd risk it all [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Maël Duggan
Smoke and mirrors playing your wit
avatar
MA PETITE VIE
carnet de rumeurs
AGE DU PERSONNAGE: 22 ans
RELATIONSHIPS:
PROFILMESSAGES : 52
INSCRIT LE : 07/05/2014
CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR : Ash Stymest
STATUT MONÉTAIRE : Un peu en galère
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Maël | For you, I'd risk it all [Terminée] Mer 7 Mai - 19:34

Maël Icare Duggan
À nos vies de merde, dans ce monde de merde, qui tire à sa fin.
nom: Duggan, un nom basique pour une famille absolument pas ordinaire. prénom: Maël, un prénom court, mixte, parfait quand on sait pas si son gosse sera une fille ou un garçon et qu'on a la flemme de chercher un prénom. Icare. Ouais, comme le con qui s'est approché trop près du soleil et qui est mort. âge: 22 ans date et lieu de naissance: 21 février à Liverpool. nationalité: Anglaise métier/études: Barman, le boulot à la con mais bon. statut matrimoniale: Frivole statut monétaire: C'est pas trop ça mais ça va  groupe: Dark Horse.  ta chanson country fétiche: None, la country c'est pas trop son truc.

~~~
~ JUSTE MORE ABOUT YOU ~
Il ne sait pas s'il a des frères et soeurs. Qui sait, peut-être qu'on lui cache une famille nombreuse, mais il n'est pas au courant (+) Il fume. Enormément, genre, chaque fois qu'il peut, il fume. Il a toujours une cigarette à la bouche. Bien sûr, il ne fume pas que des cigarette et souvent, c'est en réalité un joint qu'il a au creux des lèvres. (+) Son père, il ne l'a connu que tout petit, parti trop tôt en abandonnant son fils. Il a franchit le seuil de la porte devant les yeux implorants de Maël et n'est jamais revenu. (+) Sa mère, elle l'a élevé à sa façon. Autant dire qu'il s'est élevé tout seul. (+) Il a très vite mal tourné et étant d'une nature assez violente, il a passé son adolescence à changer de lycée à force de bagarres et de vitres cassées. (+) Il n'est jamais tombé amoureux et ne tombera jamais amoureux, pour lui, c'est des conneries tout ça, et c'est inutile. (+) Il protège sa meilleure amie (+) Il n'est pas aussi insensible et froid qu'il le montre. Au fond, il est sans doute bien trop sensible pour son bien et protège bien trop de gens, il s'attache vite et ça l'effraie, alors il s'est forgé une carapace indestructible. (+) Il est totalement différent de ce qu'il paraît aux premiers abords. Personne ne le connaît vraiment puisqu'il cache tout ce qui peut le faire être humain. (+) Il n'a jamais rouler sur l'or, au contraire, c'était plutôt le type qui réclamait de l'argent dans la rue quand sa mère ne pouvait plus payer de facture. Mais il a travaillé et c'est comme ça qu'il a pu partir d'Angleterre. (+) Au fond il est très sensible, influençable, protecteur, gentil, aimant, c'est un grand impulsif autant qu'un grand romantique. C'est un gamin qui se cherche et à qui il est arrivé des malheurs trop grands pour lui. Il a peur de souffrir alors la carapace est son abri. Il ne contrôle pas sa colère, sa rage, sa violence, comme un gamin. Il est excessif. (+) C'est un gros dragueur, il n'a pas peur d'aborder les femmes et comme il est loin d'être laid, il a toujours quelqu'un dans son lit la nuit. (+) Il n'a jamais remis les pieds à Liverpool depuis le meurtre, tout comme il n'a jamais recontacté sa meilleure amie, lui interdisant même de venir le voir.

~~~
~ CAN I HAVE A LITTLE STORY PLEASE ~

Chez certaines personnes, on a l'impression que le sort s'acharne sur eux, que la malchance les poursuit toujours, inlassablement, comme si en naissant, il avait fait la pire chose au monde. Parfois en une poignée d'années, tout peut arriver pour foutre la vie de cette personne en l'air. C'est un peu ce qui est arrivé à Maël. Certes, ça n'a pas été le pire et il n'a jamais dit que sa situation était la pire au monde, mais dès le départ, on peut voir qu'il n'a pas vraiment eu de chance. D'abord, ses parents n'étaient pas les meilleurs du monde, loin de là. Ils s'aimaient, mais étaient totalement incapables d'élever un gosse. Ils étaient du même milieu dépravé, là où l'alcool et la drogue coulent à flot, là où les morts ne sont pas rares. Elle, elle était défoncée la quasi totalité du temps, et lui, un peu plus sérieux, se contentait d'un seringue après le boulot. C'est un miracle que Maël est survécu pendant l'accouchement d'ailleurs. Ils étaient deux dans le ventre de sa mère, mais l'un était plus faible que l'autre, et il est mort né. Dire qu'il aurait pu avoir un jumeau... Au fond, c'était peut-être mieux comme ça, au moins il aurait eu la chance de ne pas vivre la suite. La suite. On pourrait en faire un film niais-dramatique tellement ça en devenait cliché. Il avait cinq ans. Cinq petites innocentes années. Il se souvient très bien de ce jour. Comment l'oublier après tout ? Il a certes oublié quelques détails, comme le visage de son père, sa voix, tout ça, mais la porte qui claque, ça non, il ne pourrait pas l'oublier. « Papa ? Tu fais quoi ? Tu pars en voyage ? » Il avait posé la question innocemment, en voyant la valise de son père, un peu trop grosse pour un voyage. Il était dans l'entrée et son père tenait la porte. Il se retourna alors vers son fils, petit sourire triste au visage que Maël ne comprit pas. « Non, je dois partir pour un peu plus longtemps que ça. » Ca, c'était pour ne pas dire qu'il ne reviendrait jamais. « Tu m'emmènes avec toi ? » Il n'avait pas envie de rester loin de son père, et surtout, il ne voulait pas rester avec sa mère, irresponsable, effrayante. Son père lui caressa les cheveux, comme si ça allait suffire. « Non, je ne peux pas. Sois sage. » Il s'était relevé. Être sage ? Quelle blague. Sa mère elle-même n'était pas sage. Il se retourna, ouvrit la porte, et Maël commença à pleurer. Il ne se retourna même pas et claqua la porte, laissant son fils seul face à un avenir qui s'annonçait déjà bien mal. Il ne revint jamais. Et Maël le détesta toute sa vie.

Les années passèrent et rien ne s'arrangeait. Comment ça aurait pu aller mieux ? Sa mère était dans un pire état chaque jour et il dût s'habituer à être seul, à la voir se détruire sans pouvoir rien faire. Elle s'en foutait de lui. En réalité, s'il était encore là, c'était parce qu'elle aimait le père de Maël, et que tant que ce gosse serait à la maison, peut-être qu'il reviendrait, pour lui, mais bien sûr, ça n'arriva jamais. Il s'était toujours demandé ce qui lui serait arrivé si son père l'avait pris avec lui. Il s'imaginait toujours une bonne vie, mais peut-être bien qu'en fait, ça aurait été pire. Il ne saurait jamais de toute façon. Il grandissait petit à petit, habitué à aller seul à l'école, à rentrer à la maison par ses propres moyens, découvrant parfois un homme à l'allure louche chez lui, échangeant de la poudre contre de l'argent, chose qu'enfant, il ne comprenait pas. Il pensait que c'était du sucre. Heureusement, sa mère, tenant évidemment plus à sa coke qu'à son gosse, lui interdit d'en prendre. C'était 'le sucre de maman'. Quelle connerie en y repensant. Etonnant que le gamin n'en ait pas pris pour tester l'autorité de sa mère ! Mais à l'époque, Maël était un gentil garçon, sage, bien. Comme sa mère était souvent absente ou occupée à des choses pas vraiment recommandables, il vivait quasiment seul. Il s'élevait lui-même en vérité. Heureusement, il avait une tante qui venait presque tous les jours chez eux pour s'occuper de lui, lui faire à manger, mais ça ne réglait pas les problèmes. Avec le temps qui passait, Maël avait également développé une haine envers sa mère. Ses parents, c'était des enfoirés. C'était tout ce qu'il pensait d'eux. Et pourtant, le gentil garçon qu'il était croyait pouvoir changer sa mère un jour, il pensait qu'elle entendrait un jour raison, ainsi, il n'alerta personne et fit jurer à sa tante de ne rien dire, menaçant de se suicider si elle le faisait. Sa tante tenait à lui, elle. Elle, elle était une bonne mère, elle était bien, et il aurait adoré l'avoir pour mère, mais ce n'était pas le cas. Sa mère à lui, elle préférait mettre sa vie en jeu pour sa drogue plutôt que pour son fils. Quand on a des parents comme ceux de Maël, on a peu de chance de devenir quelqu'un de bien. Pourtant, il avait les qualités pour, il était enjoué, gentil, il ne cherchait pas la bagarre, il était adorable comme enfant. Il était tellement sage. Mais non. Ce qui arriva par la suite allait causer sa perte.

Comme tout enfant normal, Maël avait besoin d'attention, en particulier de sa mère. Il était encore naïf et pensait que c'était possible qu'elle se souvienne enfin de sa présence et qu'elle l'aime comme une mère devrait aimer son fils. Il n'avait jamais eu le droit à ça, jamais. Ca le bouffait. Au collège, il avait commencé à changer. Il se montrait plus violent, plus brutal, il devenait bagarreur, il brutalisait ses camarades en même temps que les professeurs et les murs du collège. Des vitres cassées, des élèves envoyés à l'hôpital, des professeurs en dépression, il avait tout fait. Et pourtant, avec ses amis, il était toujours le même, souriant, rieur, comme un adolescent tout à fait banal. Il voulait juste que sa mère le remarque, qu'elle montre qu'elle en avait quelque chose à faire de lui, de son futur, de son fils. Mais non. Il fut renvoyé de plusieurs collège et chaque fois, tout ce qu'elle disait c'était « tu me fais chier, démerdes-toi ». Est-ce quelque chose qu'on dit à son enfant ? Il était fragile, sensible, bien plus qu'il ne le montrait et il n'était à vrai dire pas rare qu'il pleure. Mais il continuait, plein d'espoir. Il continuait à frapper les murs, jusqu'au sang, et il pleurait en même temps une mère qu'il aurait voulu avoir. Pourquoi lui ? Pourquoi pas quelqu'un d'autre ? C'est comme ça qu'il a commencé à fumer, pour attirer l'attention de sa mère encore une fois. Il n'hésitait pas à fumer devant elle, sans gêne, juste pour avoir une remarque, qu'elle lui dise que c'est mal, qu'il devrait pas fumer, mais non, rien. Elle se contentait de le regarder et de prendre une clope dans le paquet de son fils. Et ils fumaient tous les deux, sans un mot. Quand il racontait ça à ses amis, il en riait, et ses amis lui disaient qu'il avait trop de chance d'avoir une mère aussi cool, mais quand il rentrait chez lui, il chialait dans son lit comme une mauviette à cause de cette soit disant mère tellement cool. Il se contenta de la cigarette un moment. Jusqu'à ses quinze ans. Une première soirée. On l'avait invité parce que la fille craquait sur lui. C'était drôle de voir que beaucoup craquaient pour lui jusqu'à en devenir folle, le bad boy, le mec sans gêne et sans peur. Quelles conneries sérieusement. Il était donc à cette première soirée, il s'éclatait bien et bien sûr, comme ils étaient des adolescents, l'alcool était présent, et faisait bien évidemment envie. Il ne s'en priva donc pas. Et l'alcool coulait à flot ce soir-là. Le frère de cette fille était majeur et ouvert -un peu con aussi- alors c'était simple de lui demander d'en acheter. Ce fut sa première cuite. Il était même au bord du coma éthylique. Et le plus drôle, c'est que ce fut également sa première nuit avec une fille. La fille qui craquait justement pour lui. Il ne s'en souvenait pas le lendemain. Après cette nuit, tout s'enchaîna. Les soirées, l'alcool, le sexe, et bien vite, la drogue.

La drogue. C'était facile. Il avait tout à portée de main. Sa mère avait tout ce qu'il fallait. Pour la première fois, il eût envie de tester. Il savait déjà comment faire, il l'avait vue. Du coup, un après-midi, alors qu'elle était sortie, sans doute avec l'un de ses jules, il en profita pour fouiller dans ses tiroirs. Il avait dix-sept ans. Bien vite, il trouva la petite poudre miraculeuse. Il prépara un rail. Il était seul. Il regarda longtemps la poudre, inspira un bon coup et expira pour relâcher la pression. Il avait peur, mais il le cachait bien. Peut-être que cette fois, sa mère réagirait ? Il s'enfila donc le rail de coke. Ca lui faisait mal, super mal même. En plus de ça, il n'en avait pas pris qu'un peu, il avait bien forcé, lui qui n'avait pas du tout l'habitude de la drogue. L'effet se fit assez rapidement sentir. Il était en plein délire, c'était l'éclate un moment, un long moment. Il planait et il aimait ça. L'appartement était devenu un sacré terrain de jeu, il s'amusait comme un fou, même s'il était tout seul. Il avait l'air d'un con, en fait. Pendant un long moment, peut-être quelques heures, il était au paradis. Pourtant, il déchanta au bout de quelques temps. Un bruit suspect survint, le faisant sursauter. Il se retourna et vit des milliers de bêtes s'approcher de lui. Des petites bêtes qui grandissaient à chaque centimètre qui les rapprochait de lui. Il était en plein bad trip, sauf qu'il ne le savait pas. Ce qui était le paradis devint l'enfer en un instant. Il crût qu'il allait mourir, que ça allait de tuer, il paniqua et hurla dans la maison tellement il avait peur et sa tête heurta quelque chose. Il chuta et tomba au sol. Il s'évanouit alors. Le repos, c'était bien comme ça. Il dormait paisiblement. Pourtant, le réveil fut brutal. Il fut immédiatement plaqué contre le mur, le visage furieux de sa mère braqué sur lui. Ah, elle s'intéressait enfin à lui, elle allait enfin lui dire que c'était mal, qu'il allait foutre sa vie en l'air. Il sourit brièvement quand sa mère lui offrit une gifle. Il était content, elle s'intéressait à lui. Et pourtant, ce fut autre chose qui sortit de sa bouche. « Alors petit enfoiré, t'as vidé ma came ? Tu veux que je t'arrache les couilles ?! Rembourses moi c'que t'as pris connard ! » Sur ce, elle le frappa au visage, avec le poing cette fois. Il ne s'y attendait pas. Il saignait du nez, il était déboussolé. Sa mère continua de le frapper, encore et encore, jusqu'à être soulagée. Puis elle sortit de l'appartement, le laissant seul avec ses blessures. Il faisait nuit maintenant. Il rampa jusqu'à sa chambre et se mit à pleurer, bêtement, sur son lit. Puis son téléphone sonna, annonçant un message. Il l'attrapa alors pour le lire. Une soirée était prévue le soir-même. Il hésita un instant, partit dans la salle de bain, tenant ses côtes douloureuses, et nettoya son visage. C'était bien la première fois qu'il avait autant mal, aussi bien au cœur que partout sur son corps. Et pourtant, il sortit. Et il eût bien raison, pour une fois.

Ce soir-là, il rencontra sa meilleure amie. Ruth. Il était mal en point, peut-être bien que ses côtes étaient fêlées, il avait des bleus sur le corps, heureusement, il avait nettoyé son visage, ce qui diminuait un peu l'effet d'un type qui s'était fait frapper dessus. Il entra et ses amis étaient là pour l'accueillir. Voyant son état, ils se mirent à rire bêtement. « Bah alors, quelqu'un s'est défendu cette fois ? » Maël fronça les sourcils, agacé, mais se joignit finalement à eux pour rire. Faire semblant, c'était facile pour lui maintenant. Il devait conserver son image débile de bad boy. Pourquoi ? Pour ne pas se transformer en victime du jour au lendemain. Il était bouleversé par ce qui venait d'arriver, mais il ne le montrait pas évidemment. Il souriait comme d'habitude, il faisait son malin, il buvait, la drogue coulant toujours dans son sang. Et Ruth est apparue. Elle était défoncée elle aussi. C'était sa première soirée. Il lui était impossible de se souvenir exactement des circonstances de leur rencontre, mais en tout cas, en très peu de temps, elle avait réussi à prendre énormément de place. Il se souvenait qu'en le voyant, malgré son sourire de façade, elle lui avait demandé ce qui n'allait. C'était la seule à l'avoir remarqué. Alors bien sûr, ça avait marqué l'esprit du garçon. Peut-être qu'il y avait plus que de l'amitié dès le début après tout ? Mais ça, ni l'un ni l'autre ne pourrait le dire, sans aucun doute. L'amour c'était pas du tout pour lui. Ou du moins, ça aurait pu, mais plus le temps passait, moins cette idée semblait réalisable. Après cette soirée, ils sont devenus de plus en plus proches, des potes qui se disaient tout, qui traînaient ensemble tout le temps, jusqu'à être toujours collés l'un à l'autre. Elle arrivait à le calmer, à le canaliser. Elle était bien la seule à l'avoir vu pleurer. Elle avait vu le vrai Maël, le gentil, le romantique, le Maël plein d'espoir, celui qui sourit, celui qui recherche l'attention de sa mère sans jamais l'obtenir, le Maël cassé. Pas le bad boy. Il était lui-même avec elle, et c'était pour ça qu'il l'adorait tant. Certes parfois, il aurait bien été plus loin, mais non, pas elle, il n'avait pas envie de lui faire ça. Alors les années passèrent et leur amitié devint aussi solide que le béton. Jusqu'à ce qu'un soir, tout déconne.

Il lui était déjà arrivé assez de merde comme ça, mais cette nuit-là, c'était le summum. Il avait dix-neuf ans, Ruth en avait dix-huit. La mère de Maël n'avait évidemment pas changé. Elle avait pris l'habitude de le frapper constamment, sauf que depuis peu, sans doute grâce à Ruth, il se défendait. Il leur arrivait même de se battre comme des chiffonniers ensemble, dans leur appartement. Pourquoi restait-il ? Eh bien au fond, il avait encore un minimum d'espoir, même s'il commençait à s'effriter largement. Il détestait son père de l'avoir abandonné avec cette folle. Mais il avait Ruth, alors ça allait, il était capable de tenir grâce à sa présence. Deux ans ensemble. On aurait dit un couple, mais ils n'en étaient pas un. Ils s'organisaient des soirées ensemble où ils n'hésitaient pas à se déshabiller l'un devant l'autre pour un stip poker ou des jeux débiles comme ça. Elle était belle, elle lui semblait parfaite, et c'était sa meilleure amie. Ce fameux soir où tout a basculé, ils étaient évidemment ensemble. Ils se baladaient dans la rue et Maël devait acheter de la poudre magique à un point très précis. Il demanda à Ruth de l'attendre. Il n'aimait pas l'idée qu'elle soit mêlée à tout ça. Et pourtant, ce n'était rien comparé à ce qui allait vraiment se passer. Il la laissa donc, embrassant gentiment son front et partit à la rencontre de ses dealers. Il donna l'argent qu'il avait contre la coke, tout se passait bien et puis, un cri. Un hurlement qu'il reconnut parfaitement. Il courut jusqu'à l'endroit où il avait laissé Ruth. C'était elle qui avait hurlé. « Ruth !! » Il arriva essoufflé vers elle et ce qu'il vit le terrorisa. Elle avait un couteau en main, elle pleurait, elle était en panique, et un type à l'allure louche était au sol, blessure au cœur, son sang coulant abondamment sur le sol. Premier réflexe de Maël : vérifier si le type était encore vivant. Il chercha son pouls mais rien, il ne battait plus. Il regarda alors horrifié Ruth. « Il s'est passé quoi putain ?! Qu'est-ce que t'as fait ?! Il est mort Ruth ! » Elle paniquait, elle avait peur, sans aucun doute. Il ne voulait pas qu'elle aille en prison, il ne voulait plus la voir dans cet état, il avait peur pour elle. Que se passerait-il si elle finissait derrière cette cellule froide ? Il se releva, déglutit et regarda Ruth. Il pleurait à présent. Il ferma les yeux et respira un bon coup. « Ruth... Donne-moi ce couteau. » Elle s'exécuta. Il prit le couteau dans ses mains, essuya le manche avec son gilet pour essayer d'enlever les empreintes -certes, ce n'était pas la meilleure façon- puis le prit entre ses mains pour mieux y déposer les siennes. Il ferma ensuite les yeux et transperça le type d'un nouveau coup de couteau. Il le lâcha ensuite et se retourna vers Ruth. Il la prit par les épaules et se baissa pour la regarder droit dans les yeux. « Écoute-moi. T'as pas tué ce gars c'est clair ? C'est moi qui l'ai tué. C'est moi qui l'ai tué. Je vais partir. Je vais quitter le pays okay ? Comme ça, les flics penseront que j'ai pris la fuite. Tu m'entends ? Tu dis rien à la police. Toi, t'y es pour rien. Je t'interdis de venir me voir ! C'est compris ?! Ne viens surtout pas me voir. » Il la prit une dernière fois dans ses bras, la regarda encore et lui ordonna de partir. Il fit de même, se mit à courir aussi vite qu'il le pût. Il rentra chez lui, prépara ses affaires à la va-vite et partit pour Bishopville, aux Etats-Unis. Il avait déjà été en vacances là-bas avec sa tante. Et il entama son exil, chose bien douloureuse.

Au début, il n'arrivait même pas à dormir, pensant sans arrêt à Ruth. Et si elle avait craché le morceau ? Et si elle était en prison maintenant ? Et si elle s'était suicidée ?? Il y pensait constamment, inlassablement, d'une manière épouvantable. Puis les années passèrent. Trois ans s'étaient écoulés depuis ce fameux soir. Trois ans. Il avait changé, ou du moins, il portait un masque. Le masque du bad boy, de celui qui s'en fout, de celui qui fait la fête tous les soirs, ramenant n'importe quelle fille dans son pieu, l'image du barman charmeur, tel un véritable cliché. Il était un cliché. Il vivait là, loin de chez lui, loin de Ruth, gardant cependant ses souvenirs, mais ne les partageant avec personne. Il n'avait aucune nouvelle d'elle, comme convenu, sa mère, elle s'en foutait, son père n'existait pas et sa tante le croyait meurtrier. Quelle belle famille. A présent, il ne passait pas une nuit sans boire, pas une journée sans se droguer, et pas une minute sans regretter. Il avait décidé de changer, totalement, de redevenir celui qu'il était avant Ruth, et même bien pire encore. Il était misérable, minable, mais il était là, vivant. Peut-être qu'au fond il attendait juste Ruth, ou alors, que les choses se tassent pour qu'il puisse retourner chez lui pour la voir. Ces trois ans lui avaient permis de comprendre une chose : Il était bien plus proche de sa meilleure amie qu'il ne le pensait. Sa présence lui manquait, comme il pouvait manquer de drogue parfois. C'était indescriptible. Et pourtant, il savait que s'il la revoyait, tout serait fichu. Il ne fallait pas qu'elle vienne, jamais, et il ne fallait pas la recontacter, c'était sa règle. Il vivait avec ce fardeau déjà bien lourd à porter, mais il était conscient qu'il ne fallait en aucun cas vouloir l'alléger. C'était son destin après tout. Un destin merdique pour quelqu'un de merdique.

Emi Burton, Caroline
- âge: 18 ans - pays: France  - comment êtes-vous arrivez ici: Un lien magique ! - autre:    - avatar:
Si tu es un mec:
Code:
<mec>Ash Stymest</mec> - Maël Duggan


Dernière édition par Maël Duggan le Jeu 8 Mai - 10:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ruth Smedley
CAN'T HOLD US
avatar
MA PETITE VIE
carnet de rumeurs
AGE DU PERSONNAGE: vingt ans.
RELATIONSHIPS:
PROFILMESSAGES : 94
INSCRIT LE : 07/05/2014
CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR : lagarce.
STATUT MONÉTAIRE : misérable.
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maël | For you, I'd risk it all [Terminée] Mer 7 Mai - 19:42

nous sommes de retour   
Revenir en haut Aller en bas
Adam Brooks
CAN'T HOLD US
avatar
MA PETITE VIE
carnet de rumeurs
AGE DU PERSONNAGE: 31 ans
RELATIONSHIPS:
PROFILMESSAGES : 623
INSCRIT LE : 08/12/2013
CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR : Channing Tatum
STATUT MONÉTAIRE : Normal
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maël | For you, I'd risk it all [Terminée] Mer 7 Mai - 19:54

Bienvenue ici

_________________
- You are my life -
Parfois il faut savoir forcer le destin pour retrouver tout ce qu'une femme peut nous apporter. Je ne suis pas comme les autres, je ne joue pas un jeu quand je suis avec toi... Ce que je ressens est sincère my love ♥️.
Revenir en haut Aller en bas
Ryan Bennington
CAN'T HOLD US
avatar
MA PETITE VIE
PROFILMESSAGES : 121
INSCRIT LE : 22/04/2014
CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR : bb anna.
STATUT MONÉTAIRE : ni mauvais ni bon, le juste milieu.
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maël | For you, I'd risk it all [Terminée] Mer 7 Mai - 19:57

stymest putain. ce mec c'est mon amour. voilà. What a Face
je te demanderai très certainement un lien. et bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Maël Duggan
Smoke and mirrors playing your wit
avatar
MA PETITE VIE
carnet de rumeurs
AGE DU PERSONNAGE: 22 ans
RELATIONSHIPS:
PROFILMESSAGES : 52
INSCRIT LE : 07/05/2014
CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR : Ash Stymest
STATUT MONÉTAIRE : Un peu en galère
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maël | For you, I'd risk it all [Terminée] Mer 7 Mai - 20:13

Ruth : Amouuuuuuur !!!! (Pour vous jouer un mauvais tour  )

Adam : Mercii ! (Tatum  )

Saad : Oh yeaaaah !! Je dois dire que ton ava est pas mal non plus :siffle:Avec plaisir pour le lien, si tu veux je cherche un coloc avec qui passer des soirées monstres  
Revenir en haut Aller en bas
BISHOPVILLE
CAN'T HOLD US
avatar
MA PETITE VIE
carnet de rumeurs
AGE DU PERSONNAGE: vingt-cinq ans.
RELATIONSHIPS:
PROFILMESSAGES : 3324
INSCRIT LE : 14/09/2013
CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR : peace&love
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maël | For you, I'd risk it all [Terminée] Mer 7 Mai - 21:07

REEEEEEE  
Revenir en haut Aller en bas
Maël Duggan
Smoke and mirrors playing your wit
avatar
MA PETITE VIE
carnet de rumeurs
AGE DU PERSONNAGE: 22 ans
RELATIONSHIPS:
PROFILMESSAGES : 52
INSCRIT LE : 07/05/2014
CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR : Ash Stymest
STATUT MONÉTAIRE : Un peu en galère
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maël | For you, I'd risk it all [Terminée] Mer 7 Mai - 21:12

 Je suis donc repérée :O XD
Thanks  
Revenir en haut Aller en bas
Jazlyn Roswald
≈ be the good girl you always had to be.
avatar
MA PETITE VIE
carnet de rumeurs
AGE DU PERSONNAGE: vingt-sept ans.
RELATIONSHIPS:
PROFILMESSAGES : 1747
INSCRIT LE : 01/12/2013
CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR : holland roden.
STATUT MONÉTAIRE : $$$$$
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maël | For you, I'd risk it all [Terminée] Mer 7 Mai - 21:14

Bienvenue I love you

_________________
✻ i could let you die, if that’s what you want. if you really believe your existence has no meaning. i’ve thought about it myself once or twice over the centuries, truth be told.
Revenir en haut Aller en bas
BISHOPVILLE
CAN'T HOLD US
avatar
MA PETITE VIE
carnet de rumeurs
AGE DU PERSONNAGE: vingt-cinq ans.
RELATIONSHIPS:
PROFILMESSAGES : 3324
INSCRIT LE : 14/09/2013
CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR : peace&love
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maël | For you, I'd risk it all [Terminée] Mer 7 Mai - 21:29

Est-ce que ta fiche est terminée ?   
Revenir en haut Aller en bas
Maël Duggan
Smoke and mirrors playing your wit
avatar
MA PETITE VIE
carnet de rumeurs
AGE DU PERSONNAGE: 22 ans
RELATIONSHIPS:
PROFILMESSAGES : 52
INSCRIT LE : 07/05/2014
CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR : Ash Stymest
STATUT MONÉTAIRE : Un peu en galère
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maël | For you, I'd risk it all [Terminée] Mer 7 Mai - 21:36

Merci !
Oui justement je viens de la signaler :3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MA PETITE VIE
PROFIL

MessageSujet: Re: Maël | For you, I'd risk it all [Terminée] Jeu 8 Mai - 8:18

Bienvenue!    
Revenir en haut Aller en bas
Maël Duggan
Smoke and mirrors playing your wit
avatar
MA PETITE VIE
carnet de rumeurs
AGE DU PERSONNAGE: 22 ans
RELATIONSHIPS:
PROFILMESSAGES : 52
INSCRIT LE : 07/05/2014
CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR : Ash Stymest
STATUT MONÉTAIRE : Un peu en galère
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maël | For you, I'd risk it all [Terminée] Jeu 8 Mai - 8:20

Sugg !  Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Caleb Hunt
CAN'T HOLD US
avatar
MA PETITE VIE
carnet de rumeurs
AGE DU PERSONNAGE: 25 ans
RELATIONSHIPS:
PROFILMESSAGES : 223
INSCRIT LE : 01/02/2014
CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR : tyler sexy posey
STATUT MONÉTAIRE : $$$
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maël | For you, I'd risk it all [Terminée] Jeu 8 Mai - 11:21

Officiellement bienvenue I love you
C'est toujours mieux ici que sur la CB x)
Revenir en haut Aller en bas
Maël Duggan
Smoke and mirrors playing your wit
avatar
MA PETITE VIE
carnet de rumeurs
AGE DU PERSONNAGE: 22 ans
RELATIONSHIPS:
PROFILMESSAGES : 52
INSCRIT LE : 07/05/2014
CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR : Ash Stymest
STATUT MONÉTAIRE : Un peu en galère
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maël | For you, I'd risk it all [Terminée] Jeu 8 Mai - 11:25

 Merci !
Revenir en haut Aller en bas
BISHOPVILLE
CAN'T HOLD US
avatar
MA PETITE VIE
carnet de rumeurs
AGE DU PERSONNAGE: vingt-cinq ans.
RELATIONSHIPS:
PROFILMESSAGES : 3324
INSCRIT LE : 14/09/2013
CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR : peace&love
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maël | For you, I'd risk it all [Terminée] Jeu 8 Mai - 13:02

validé   
bon jeu parmi nous et n'oublie pas de recenser ton avatar dans le bottin Razz 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MA PETITE VIE
PROFIL

MessageSujet: Re: Maël | For you, I'd risk it all [Terminée]

Revenir en haut Aller en bas

Maël | For you, I'd risk it all [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
can't hold us :: PART TWO :: présentations :: validés :: anciennes fiches à reposter-
Sauter vers: