AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Sebastian ~ Nous sommes tous pathétiques. C'est ce qui rends la vie intéressante.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Sebastian Hodges
CAN'T HOLD US
avatar
MA PETITE VIE
PROFILMESSAGES : 285
INSCRIT LE : 06/05/2014
CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR : ian somerhalder
STATUT MONÉTAIRE : riche, trop riche, tellement riche
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Sebastian ~ Nous sommes tous pathétiques. C'est ce qui rends la vie intéressante. Dim 29 Juin - 14:24

Sebastian Hodges
   La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.

   
~ THIS IS WHO I AM ~

   nom: Hodges, nom de son paternel. prénom: Sebastian, prénom choisi par sa maman qui trouvait que ça lui allait parfaitement, et effectivement c'est le cas. âge: Trente cinq ans, il ne cache pas son âge. date et lieu de naissance: Sept juillet, à Bishopville. nationalité: américaine. métier/études: P-DG d'une entreprise multinationale, Hodges Entreprises. statut matrimoniale: célibataire, fier de l'être, un des célibataires les plus convoités de l’Amérique. statut monétaire: Riche, à en tomber à la renverse. groupe: Radioactive.  ta chanson country fétiche: harder than husband ~ rednex.

   
~ JUSTE MORE ABOUT YOU ~

   Méprisant, agaçant, égoïste, joueur, sociable, logique, ambitieux, prétentieux, narcissique, voilà le caractère de Sebastian en quelques mots. Il n'aime pas spécialement les gens, il communique avec eux par intérêt, maltraite ses employés, n'aime pas qu'on lui tienne tête, et encore moins qu'on ne le regarde pas dans les yeux. Il aime provoquer les gens, se jouer d'eux comme s'ils étaient des pions, il leur donne des ordres et si ça ne va pas dans le sens qu'il souhaite, il n'hésite pas à lever la main sur eux. Il n'est pas gentil, ni méchant réellement, il se refuse à aimer les gens, il a quelques amis qui arrivent à le résonner, mais pas tellement parce que pour Sebastian, les amis se comptent sur les doigts de la main. Il a besoin de femmes pour vivre, il en veut une chaque soir dans son lit, mais au réveil elle doit être partie. Il a une obsession pour la beauté, il se trouve plus beau que tout le monde, il croit être la perfection incarné alors qu'inconsciemment, il sait qu'il n'est qu'un homme parmi tant d'autres. Il ne regarde pas les femmes avec des défauts, ou bien qu'une seule partie de leurs corps. Sebastian n'a jamais eu de relations sérieuses, ou presque, il a vécu deux ans avec une femme qu'il battait, qu'il méprisait plus qu'autre chose. Il est bien trop occupé avec son travail pour pouvoir prétendre à s'engager dans une histoire d'amour qui le fera chier plutôt qu'autre chose. Il aime le sexe, et même si la fille ne lui plait pas particulièrement, il la prend juste pour se satisfaire, car Sebastian préfère avoir une partenaire plutôt que de jouer avec sa main qui ne lui procure aucun plaisir. Il boit toujours du whisky, presque toute la journée, et même de la bière de temps en temps, qu'il cache très bien dans le minifrigo de son très classe bureau. Il est né à Bishopville et même si son entreprise se situe à New York, il a décidé de désigner sa ville natale comme son siège social. Sebastian est le PDG d'une entreprise de communication, qui consiste à créer de nouveaux logiciels pour pouvoir espionner les gens, les suivre à l'aide d'un GPS, mais aussi de savoir où ils sont si jamais ils sont en danger. Il collabore avec le FBI mais aussi avec le gouvernement tout entier. Sebastian vit dans une très grande maison de Bishopville, il possède aussi plein de terrains et est propriétaire de beaucoup d'établissements et d'habitations en ville. Sebastian déteste qu'on le contredise, et par dessus tout, il ne supporte pas qu'on lui donne des surnoms. Sebastian n'a pas toujours été comme cela, ses parents l'ont élevé pour qu'il soit le meilleur et même si son comportement laisse parfois à désirer, certaines personnes croient qu'il a un coeur. Il n'a tout de même jamais vraiment été amoureux, il se servait de sa fiancée comme couverture pour ne pas être le seul célibataire. Elle a failli mourir à cause de lui, et il ne l'a pas vu depuis des années.


   
~ CAN I HAVE A LITTLE STORY PLEASE ~

   
Rentrant tardivement du travail, Sebastian ouvre brusquement la porte. La journée a été longue, les négociations n'ont pas réellement conclus, mais qu'importe, demain sera un autre jour et il sera convaincant. Il n'arrive pas à se concentrer sur autre chose, il voit tout en noir ce soir et vu sa tête, ce n'est visiblement pas le moment de l'embêter. Cinq ans qu'il doit gérer cette entreprise, et à vingt sept ans, il se demande encore s'il a fait le bon choix. Tellement de choses à faire, tellement d'employés à virer, pour en réengager d'autres un peu plus compétents. S'approchant du bar, il se sert un verre de whisky bien rempli, laissant la bouteille à portée de main pour se resservir si besoin est. "Tu rentres tard." Dit une voix, sur un ton assez sensuelle. Sebastian tourne la tête et il regarde sa fiancée, Arya, devant lui dans une tenue sexy, de beaux sous vêtements rouges affriolants. Il lève les yeux au ciel, ça ne lui plait pas, il n'a pas envie de ça, pas maintenant, pas avec elle. "Tu t'es déguisée en salope ? C'est pas carnaval tu sais." Dit-il sur un ton méprisant, agaçant même. Son regard est noir, il aimerait la voir disparaitre à ce moment précis. Ses défauts ressortent avec cette couleur, il ne veut plus la voir. Arya enfile son peignoir rapidement et fait une moue, désespérée par ce qu'il vient de lui dire. "Va te faire foutre !" Son sang ne fait qu'un tour, Sebastian se lève, il ne supporte pas qu'on lui parle mal, qu'on le défie. Son ton lui a fortement déplu, elle va regretter, se dit-il, elle n'a pas la permission de lui parler comme ça. Sa main part sur le visage d'Arya qui tombe immédiatement au sol, apeurée et visiblement blessée. Du sang coule de son arcade, elle a des larmes qui coulent et il lui tient fermement le bras pour qu'elle ne bouge pas. "Espèce d'enculé !" Crie-t-elle, les yeux mouillés. La main de Sebastian vint à se poser autour du coup d'Arya puis il exerce une pression, la laissant devenir rouge pivoine tant elle ne peut plus respirer. "Ne dis plus jamais ça d'accord ?" Dit-il, énervé. Arya ne répond pas, elle a peur, elle sait qu'il pourrait la tuer. "Répond !" Crie-t-il. Elle hoche la tête, essayant de respirer mais la pression l'en empêche, elle tremble, ses lèvres deviennent bleus, elle meurt doucement. "Ou... Oui..." Réussit-elle à dire, tandis qu'il la lâche brusquement contre le sol, se relevant doucement, se promettant de ne plus jamais vivre avec une femme, sachant très bien qu'elle partirait le lendemain parce que cette fois-ci, elle avait failli y rester.

    Assis dans son bureau, Sebastian boit un verre de whisky tranquillement, pianotant sur son ordinateur, regardant des trucs drôles, sans rapport avec son travail. Il se détend un peu, il a du temps pour lui aujourd'hui, tous ses employés s'occupent de ce qu'il a demandé. Quelqu'un frappe à la porte, il soupire longuement. Lydia, posté devant lui lorsqu'il lui dit qu'elle peut entrer. "Qu'est ce que tu veux toi ?" Dit-il sur un ton arrogant. "En fait, je dois vous dire que..." "Non." Répond Sebastian, sans savoir ce qu'elle veut. "Il y a..." "Non." Insiste-t-il. "C'est pour l'entretien, il y a les filles convoquées pour me remplacer." Arrive-t-elle à dire rapidement avant qu'il ne la coupe une énième fois. "Ah mais, fallait le dire plus tôt au lieu d'épiloguer." Dit-il, souriant. "Bon, faites entrer les filles qui font genre euuhh... plus d'un mètre soixante cinq... Mais qui sont bien coiffés, j'veux pas une attardée comme assistante. Encore moins une moche. Sélectionnez les plus jolies, celles qui prennent soin d'elle. Le premier thon que j'vois dans mon bureau, elle passera par la fenêtre, et si elle meurt... J'vous accuserais." Il lui fait un clin d’œil. "Je suis très convaincant pour ça." Ajoute-t-il en souriant. "Très... Très bien monsieur Hodges." Dit Lydia, sortant du bureau, courant presque pour atteindre la porte tellement elle a peur de lui. Il s'installe plus confortablement dans son fauteuil, et attend patiemment le choix de sa future ex assistante. Il vide son verre de whisky, s'en sert un autre jusqu'à ce que Lydia fasse entrer les meilleures selon elle, au goût de Sebastian. "Bienvenue !" Dit-il, enjoué, faussement souriant. "Bonjour." Disent-elles en coeur, Sebastian est presque impressionné. Il les observe chacune leur tour, elles sont quatre, une blonde, deux brunes, une rousse, c'est assez diversifié mais même si elles n'ont pas toutes le charme qu'il espérait, il devra faire un choix. Ce qui est certain, c'est qu'aucune de ces filles ne passera par la fenêtre car Lydia a fait le bon choix. "Bon, bah désormais vous allez aller voir Lydia, et elle prendra la plus compétente de vous toutes." Dit-il. Sebastian n'a pas réellement envie de faire l'entretien lui même et comme elles sont toutes assez jolies, cela dépendra désormais de leurs compétences. "Sortez !" Ajoute-t-il, fronçant les sourcils, ne voulant plus être dérangé désormais.


   
~ ME, BEHIND THE SCREEN ~
pseudo: distant memories. - prénom: Pauline - âge: vingt ans. - pays: France. - comment êtes-vous arrivé(e) ici: à cheval, messire. - crédits de la fiche (avatars & gifs): tumblr + bazzart. - petit mot de la fin:   

_________________

    we found love
    Sur la musique on va on vient On s'éloigne et on revient Puis tu t'élances et je te tiens Je te retiens du bout des doigts Pour te ramener contre moi@ ALASKA.   
Revenir en haut Aller en bas

Sebastian ~ Nous sommes tous pathétiques. C'est ce qui rends la vie intéressante.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
can't hold us :: PART TWO :: présentations :: validés-
Sauter vers: